La Compagnie Christine Grimaldi

Installée à Bordeaux depuis 1988, la compagnie se consacre désormais à péréniser un patrimoine culturel et à montrer que la danse ancienne est une forme de danse  actuelle et en devenir. Ses actions se situent dans les domaines de la formation, la transmission, la création et  la recherche. 

Formation / Sensibilisation / Transmission 

Initiation ou perfectionnement en direction des amateurs, des professionnels et d’un public scolaire. 

La Conférence dansée, permet la découverte . 

Dans le domaine de la transmission, le Bal Renaissance est encore le meilleur moyen d’expérimenter et de donner ensuite, de la façon la plus ludique qui soit. 

Création 

Réécriture et restitution de chorégraphies  consignées dans des traités de l’époque. 

Reconstructions de pièces citées mais sans descriptif précis. 

Création  d’oeuvres écrites avec un vocabulaire chorégraphique né d’une danse ancienne “revisitée”, dans des scénographies contemporaines,  pour un public d’aujourd’hui. 

Recherche 

Une grande partie de la danse ancienne reste encore à explorer. La recherche se fait à travers les bibliothèques du monde entier possédant ces sources et avec la complicité de musiciens et d’autres chercheurs en danse. 

La Compagnie vient de créer Le Tracervatoire . Installé à Nérac (Lot et Garonne ) en mars 2011, cet établissement secondaire de la Compagnie se consacre à la recherche et aux ressources  concernant  la Danse Savante dans son ensemble. Outre les ateliers dispensés sur le territoire de l’ ex  royaume de Navarre,  les Bals et animations diverses, Le Tracervatoire utilisera les technologies d’aujourd’hui pour que chacun puisse accéder à ce Patrimoine.

 

La compagnie Christine Grimaldi est subventionnée par le Conseil Régional d'Aquitaine, le Conseil Général du Lot et Garonne.

Elle reçoit le soutien :  de la ville de Bordeaux

                                        du Vice Consulat d'Italie à Bordeaux

                                        de la ville de Nérac

                                        de l'ADAMI et de la SPEDIDAM pour certaines de ses créations.